DCC
Quelques bases

Le DCC (Digital Command Control) est un système qui permet de contrôler individuellement les composantes d'un réseau (locomotives, aiguillages, accesoires...) de façon simple. Pour mieux comprendre le DCC, nous allons dans un premier temps faire la comparaison avec un système d'alimentation classique.

Alimentation classique

Un courant continu est envoyé aux locomotives présentes sur le réseau. Le fait de modifier la tension de ce courant modifiera l'allure et ou le sens de fonctionnement de toutes les locomotives présentes sur le réseau. L'éclairage des locomotives ainsi que celles des voitures et des fourgons de queue sera plus ou moins intense suivant la tension fournie. Pour piloter indépendamment X locomotives, il faudra donc mettre en place Y réseaux électriquement indépendants alimentés chacun par une alimentation. Dans tous les cas, c'est donc le réseau ou une portion de ce réseau qui est piloté mais en aucun cas une locomotive.

DCC

Sur un réseau équipé d'un système DCC, la tension du courant envoyé sur les voies ne varie pas.

Comment peut-on contrôler les différents composants?

Analogique pour un réseau classique (variation de la tension), le système en DCC est numérique. Au lieu de modifier la tension, c'est une suite d'informations binaires (0 et 1) qui sont transmis à chaque équipement.

Comment un équipement peut interpréter les informations reçues?

Chaque équipement dispose d'un récepteur capable de décoder cette information pour, dans le cas d'une locomotive, faire varier la tension aux bornes du moteur et non sur l'ensemble du réseau.

Il y a donc un émetteur (l'unité de commande) qui transmet des informations à des récepteurs (les décodeurs) qui interpréteront ces informations.

Comment commande-t-on un équipement en particulier et non un autre?

Chaque récepteur (le décodeur) dispose d'une adresse unique permettant de l'identifier. Cette adresse est paramètrable ainsi que d'autres éléments (accélération et décélération dans le cas d'un décodeur pour une locomotive, impulsion ou tension permanente dans le cas d'un décodeur pour aiguillage...).

Pour éviter de tomber dans le piège d'un système propriétaire, la N.M.R.A. (l'équivalent de la F.F.M.F. en France) a normalisé ce système de commande appelé DCC-NMRA. Cette normalisation vous garantit donc une compatibilité entre différents éléments de différentes marques.

Exemple : Vous pouvez être équipé d'une unité de commande (l'émetteur) de marque Digitrax et équiper vos locomotives de décodeurs (les récepteurs) Soundtraxx ou Lenz.

Le système DCC offre donc une multitude de possibilités que n'offre pas un système d'alimentation classique.

Je vous propose maintenant de décrire plus en détails les différents éléments du système DCC.

1 - l'unité de commande

L'unité de commande est le coeur du système DCC. Ce système contrôle l'ensemble des équipements raccordés (commande à main, décodeurs).

2 - l'unité de puissance

L'unité de puissance va associer les informations transmises par l'unité de commande au courant (de puissance) qui sera transmis sur la voie. L'unité de puissance peut être regroupée avec l'unité de commande, dans un seul boîtier.

3 - la commande à main

La commande à main d'un système DCC ressemble étrangement à une commande à main de système d'alimentation classique. C'est l'interface avec l'utilisateur final. A partir de cette commande (qui peut, dans certain systèmes être intégrée à l'unité de commande et à l'unité de puissance), vous allez pouvoir commander des locomotives, des aiguillages, des accessoires et programmer les différents décodeurs.

4 - les décodeurs

Les décodeurs peuvent être de 2 types :

  • mobiles
  • stationnaires
  • Les premiers seront installés dans les locomotives alors que les deuxièmes seront utilisés pour la commande des aiguillages, d'accessoires...

    Tout comme l'unité de commande, le décodeur st un véritable système capable d'interpréter les informations envoyés sur la voie.

    Comme vous pouvez le voir sur la photographie ci-contre, un décodeur est composé de différentes parties (ou fonctionnalités) permettant ainsi de commander une variation de tension au bornes du moteur et de commandé différents accessoires comme l'éclairage, le générateur de fumée, le générateur de sons...

    Top
    Intro - DCC L'équipement de base

    Page réalisée par Fabrice Fayolle
    Dernière mise à jour : 26/04/2000
    © 2000, Fabrice Fayolle