DCC
Le premier essai

Avant d'entreprendre la modification de mon réseau actuel (qui allait devenir le WLSW), j'ai donc décidé de construire un réseau expérimental.

1 - Le câblage du réseau

Ce réseau, réalisé sur une planche de contreplaqué de 1,30 m sur 0,65 m (coupons de voies Atlas), est composé d'une voie principale et d'une voie d'évitement.
Un des avantages certain du DCC est la simplification du câblage.
A défaut, 2 fils électriques suffisent pour alimenter les voies du réseau et ainsi contrôler les différents équipements.

J'attire votre attention sur la section des câbles électriques à utiliser. L'intensité de court-circuit étant supérieure à 5A, il faut impérativement prévoir une section de câble électrique en conséquence. Le câble électrique général devra être de 1,5 mm², les raccordements aux voies pouvant être effectués en 0,75 voire 0,5 mm². Pour éviter tout risque de chute de tension du à la résistance électrique des voies (et des câbles), une réalimentation des voies devra être faite tous les 2 mètres et toutes les éclisses devront être soudées.
L'unité de commande et de puissance (Digitrax DCS100) est raccordée à l'alimentation 12V~/5A (bornes POWER IN). Les câbles d'alimentation générale du réseau sont à raccorder aux bornes RAIL A et RAIL B de l'unité de puissance. Il ne faudra pas oublier de raccorder la borne GROUND à la terre électrique.

Le réseau ainsi câblé électriquement, je peux maintenant passer à la phase de programmation de mon premier engin et aux premiers tours de roue.

2 - la première mise en route

Après avoir vérifié à deux fois la connexion des différents câbles d'alimentation, je peux maintenant mettre en route le système.

Chaque décodeur possède une adresse qui permet ainsi au système de lui adresser des commandes. Avant de rentrer dans le détail de la programmation, il faut signaler que ce système autorise le fonctionnement d'une locomotive non équipée DCC (l'adresse 00 est réservée à cette usage).

Vous pourrez donc faire votre premier essai avec une locomotive non équipée et ainsi valider votre installation. Le bruit est assez particulier mais cela fonctionne correctement (il ne faut toutefois pas en abuser).

3 - la programmation d'un décodeur

Par défaut un décodeur est programmé à l'adresse 03. Il n'est donc pas nécessaire de programmer une locomotive dans un premier temps pour vérifier son bon fonctionnement mais d'utiliser les paramètres par défaut.

Pour permettre la programmation d'un décodeur (et ainsi tirer toute la puissance de ce système), il faut utiliser un coupon de voie qui sera raccordé aux bornes PROG A et PROG B de l'unité de commande et de puissance.

Après avoir monté le décodeur dans la locomotive (j'ai pour le premier choisi une locomotive Atlas SD-60 et un décodeur Digitrax DN147A, voir photographie), il faut positionner la locomotive sur ce coupon de voie pour effectuer la programmation.

Mais que puis-je programmer?

Tout d'abord l'adresse du décodeur qui permettra de l'identifier sur le réseau mais aussi :

  • le taux d'accélération
  • le taux de décélération
  • la table des vitesses
  • le fonctionnement des éclairages avant et arrière de la locomotive
  • les fonctions auxiliaires (générateur de fumée, bruitages...)
  • ...

Le nombre de paramètres est important et vous permet ainsi de personnaliser chaque locomotive.

Et comment?

Vous pouvez programmer un décodeur à partir de la commande à main mais je vous conseille d'utiliser un logiciel comme Winlok ou ChiefCfg, disponible en version d'évaluation sur le site de Digitoys.

Mes premières locomotives programmées, j'ai pu découvrir toute la puissance du système. Je peux ainsi contrôler chaque locomotive, allumer ou éteindre l'éclairage et pourquoi pas créer des Unités Multiples pour ainsi voir un train de locomotives parcourir mon réseau.

Et tout cela est possible simplement avec 2 fils de câblage.

La transformation de votre réseau peut donc être progressive. Seules les locomotives sont actuellement contrôlées par le système DCC mais nous verrons prochainement que les aiguillages, différents accessoires... peuvent être contrôlés et que des automatismes peuvent être réalisés.

Top
L'équipement de base

Page réalisée par Fabrice Fayolle
Dernière mise à jour : 26/04/2000
© 2000, Fabrice Fayolle