Trucs et Astuces

Essieux résistifs

La detection de trains sur un réseau, pour la signalisation ou l'affichage, s'effectue généralement par un dispositif électronique mesurant la consommation de courant dans les différentes sections de voie. Si, par essence, les locomotives consomment du courant, il est souvent nécessaire d'équiper les wagons d'essieux résistifs pour pouvoir les détecter. La technique décrite ci-dessous s'adapte aussi bien au contrôle digital (DCC) qu'au contrôle classique par courant continu.

Bien entendu, la condition première pour pouvoir réaliser des essieux résistifs est de disposer d'essieux à roues métalliques isolées. L'isolation peut s'effectuer sur une seule des deux roues, ou bien sur les deux roues, selon la marque.

A l'échelle N (de même que dans les échelles plus grandes), la résistance doit être de très faible dimension pour pouvoir être montée entre les deux roues. Il n'est donc pas question d'utiliser des résistances "classiques". Pour mon système de détection, j'utilise des résistances de 10 Kohms - 1/8W de type "composant de surface". Elles sont très petites et légères (même pour le N) mais, par contre, sont assez difficiles à manipuler et nécessitent de disposer de brucelles et d'une bonne loupe pour en effectuer le montage (et je ne parle pas des résistances perdues après avoir sauté des brucelles...)

La figure de droite montre comment la résistance est installée sur un essieu (dans ce cas, il s'agit d'un essieu isolé des deux côtés).

La résistance est tout d'abord collée en biais, à l'aide d'une goutte de colle cyano, entre l'axe et l'une des roues. Le montage de biais est nécessaire pour éviter de court-circuiter la résistance avec l'axe métallique. Lorsque la colle est bien sèche, les contacts extérieurs de la résistance sont grattés à l'aide d'un cutter de modéliste pour éliminer toute trace de colle et assurer un bon contact électrique pour l'opération suivante. De la même manière, il est recommandé de décaper les roues à l'endroit où la peinture conductrice aboutira.

Ensuite, à l'aide d'un cure-dents, une couche de peinture conductrice est déposée entre chacun des contacts de la résistance et les roues, comme indiqué sur la figure. J'utilise une peinture conductrice à base d'argent qui, une fois sèche, a une résistance nulle. Cette peinture est assez chère (du moins si on compare le prix à la taille du flacon - microscopique) mais vous fera un long usage, dans la mesure où une seule goutte est nécessaire par essieu.

Lorsque la peinture est complètement sèche (pas avant !), vérifiez à l'ohm-mètre la valeur de la résistance entre les deux roues. En cas de circuit ouvert, le problème vient généralement d'un mauvais décapage des contacts de la résistance, ou bien des roues.

Un essieu ainsi équipé par wagon devrait donner de bons résultats, pour la détection des trains sur votre réseau.

Bonne chance !

Top
Trucs et Astuces - Intro Panneaux de contrôle en Plexiglass

Page réalisée par Jean-Louis Simonet
Dernière mise à jour : 30/10/1998
© 1998, Jean-Louis Simonet