La Photo de Modèles

L'éclairage

Les professionnels utilisent du matériel sophistiqué et coûteux pour les prises de vue d'intérieur (flashes de studio, réflecteurs, filtres…). Rassurez-vous, on peut arriver à des résultats similaires en utilisant les "moyens du bord". Mais il faut tout de même se rappeler que le soin apporté à l'éclairage d'une scène changera considérablement le résultat final. C'est donc un point à ne pas négliger.

La première idée qui vient à l'esprit, puisqu'il s'agit de photo d'intérieur, est d'utiliser un flash. C'est la plus grande erreur à faire car un flash ne produit pas une lumière naturelle. Il s'agit d'une source de lumière ponctuelle qui n'éclairera correctement que ce qui est placé de face et qui provoquera des ombres totalement irréelles, masquant ce qui n'est pas directement visible. En outre, le flash éclairera parfaitement les premiers plans mais les arrière plans seront très sombres (l'intensité de la lumière diminue avec le carré de la distance).

Ce qui est recherché est un éclairage naturel, comme celui que l'on trouve en extérieur fournie par le soleil qui est très loin de nous et qui éclaire tout uniformément, ou presque, avec des ombres peu marquées (car la lumière se réfléchit partout).

La technique à utiliser est l'éclairage indirect qui produira une lumière douce, naturelle.

Alors, rassemblez tous les éclairages halogènes que vous trouverez chez vous, ou ailleurs. Plus il y en aura, mieux ce sera (personnellement, j'utilise 2000W d'halogènes pour prendre mes photos - ça chauffe !). L'éclairage naturel vient d'en haut. Alors, dirigez la majorité de vos halogène vers le plafond de la pièce (blanc) et vous obtiendrez, par réflexion, un éclairage doux, naturel, mais avec très peu d'ombres car uniforme. Il faut donc maintenant créer des ombres pas trop prononcées pour que la scène devienne réelle. Pour cela, utilisez le dernier halogène qu'il vous reste et placez-le environ à 2 mètres de la scène, en le dirigeant vers cette scène. Il ne vous restera plus qu'à le déplacer pour mettre les ombres là où elles vous paraissent le mieux et votre éclairage sera parfait.

La photo de droite montre l'installation d'éclairage habituelle que j'utilise pour prendre les photos de mon réseau. Les éclairage de 500W sont des halogènes ordinaires tandis que l'éclairage de 1000W est un vieux flood halogène de cinema.

Une petite mise en garde : les éclairages halogènes chauffent énormément. Si vous ne voulez pas que vos modèles en plastique en soufrent, gardez les éclairages à bonne distance de la scène, quitte à avoir une lumière un peu moins intense et à devoir augmenter légèrement le temps de pose.

Il ne reste plus qu'à charger votre appareil et à effectuer les prises de vue.

Top
L'équipement Choix de la pellicule

Page réalisée par Jean-Louis Simonet
Dernière mise à jour : 07/03/2000
© 2000, Jean-Louis Simonet