La Photo de Modèles

La prise de vues

L'éclairage est en place… L'objectif est installé. L'appareil, chargé avec la bonne pellicule. Il s'agit maintenant de placer l'appareil au bon endroit pour prendre la " bonne " photo en mettant à profit les théories décrites précédemment.

Tout d'abord, il faut choisir la scène que l'on veut photographier et qui va bien entendu dépendre du contenu de votre réseau. D'une manière générale, il faut éviter les vues générales qui montrent une grande partie du réseau car elles sont peu intéressantes et masquent tous les détails. Il vaut mieux se concentrer sur une scène particulière de petite dimension où l'on pourra apprécier tous les détails et qui feront paraître votre réseau plus grand. Regardez les deux photos de cette page qui ont été prises dans la même zone de mon réseau. Laquelle vous paraît la plus réaliste ?

Puisqu'il s'agit de trains, on veut en montrer, et le défaut général est de remplir la scène avec des tas de trains qui rendent l'image confuse car on ne sait plus où regarder et l'on perd les détails de la scène. Il vaut mieux se contenter d'un seul train (voire d'une seule loco que l'on ne voit que partiellement) qui va constituer le sujet principal de la scène (à moins que vous ayez autre chose à montrer). Placer l'appareil à peu près à hauteur des voies (ou 1 à 2 cm plus haut) pour que la scène soit plus réaliste (dans la réalité, vous seriez à cette hauteur). Enfin effectuez le cadrage final en REGARDANT dans le viseur (c'est le reflet de la photo finale) et en observant tous les détails de manière à ce qu'ils prennent leur place dans la scène. Evitez que le sujet principal se trouve en plein milieu de la photo, votre photo n'en sera que mieux.

Il ne vous reste plus qu'à régler l'appareil en tenant compte de règles énoncées plus haut (ouverture minimum, temps de pose correspondant à l'ouverture et mise au point légèrement à l'avant du sujet principal) et à déclencher, sans oublier de prendre plusieurs photos de chaque scène à des temps de pose différents (le temps indiqué par l'appareil, puis un cran au dessus et un cran au dessous). C'est ce que l'on appelle le " bracketing ", en terme de métier, et qui assure d'avoir une photo parfaitement exposée.

Vous ne réussirez peut-être pas la "photo du siècle" du premier coup. Mais ici il est simple de s'améliorer : observez les photos après traitement et notez les erreurs que vous avez faites de manière à éviter de les refaire la fois suivante. Votre technique devrait rapidement s'améliorer. Dans un premier temps, il est bon de prendre des notes sur les conditions de prise de vue de chaque photo, lors de la séance de photo, de manière à pouvoir déterminer, lorsque vous regarderez les épreuves, les erreurs que vous avez pu faire.

Bonne photo…

Top
Choix de la pellicule Le Must (le sténopé)

Page réalisée par Jean-Louis Simonet
Dernière mise à jour : 07/03/2000
© 2000, Jean-Louis Simonet