POSSUM VALLEY

(Possum Ridge Lumber Co.)

Un réseau d'exploitation de bois à l'échelle N

Un peu d'histoire...

Possum Valley est ce lieu perdu, au milieu de nulle part, dans les montagnes de l'Ouest de l'Oregon où la "Possum Ridge Lumber Co." a construit sa principale scierie, au début du 20ème siècle, mettant à profit les riches forêts avoisinantes. La "Possum Ridge Lumber Co." possède sa propre compagnie de chemin de fer atteignant les zones d'abattage et les camps de bucherons situés plus haut dans la montagne.
Possum Valley est l'endroit où, mis à part la scierie elle-même et les équipements associés, la Compagnie d'exploitation de bois possède sa remise à locomotives avec les équipements d'entretien, ses ateliers, ainsi que le logement des employés de la scierie.

Possum Valley est également le lieu où une ligne secondaire de la "Oregon & Southern RR." (O&S) se connecte à à la ligne d'exploitation de bois, apportant les équipements et les matières premières nécessaires à la scierie et l'exploitation de bois et emportant le bois de construction issu de la scierie. La O&S possède une petite gare de fret à Possum Valley et même un quai voyageurs pour les quelques voyageurs qui empruntent le train mixte bi-hebdomadaire de/vers Eugene.

Plus récemment (nous somme maintenant à la fin des années 1930), un Hôtel a été construit pour recevoir les visiteurs, ainsi que les employés saisonniers de la scierie.

La scierie et les zones d'abattage sont en activité permanente.

Motivation

J'avais depuis longtemps le projet de construire un réseau d'exploitation de bois en raison de son athmosphère particulière et de ses équipements très spéciaux. Ce réseau devait être de petite taille et facilement transportable pour pouvoir être présenté dans les Expositions, puisque mon réseau principal, la SOW était impossible à déplacer. Il devait donc être à l'échelle N. Malheureusement, le matériel à cette échelle n'était pas disponible, si l'on excepte quelques pièces en laiton, hors de prix. Le projet fut remis à plus tard.
Puis, fin 2003, Atlas annonça ses Shays (des locomotives à vapeur à bogies conçues pour l'exploitation de bois) à l'échelle N. Ce fut le déclencheur ! Peu de temps après je planchais sur mon plan de réseau. Possum Valley était né...

Le réseau en quelques chiffres


Auteur Mail to Jean-Louis Simonet
Jean-Louis Simonet
Echelle N (1/160ème)
Taille 1.35 m x 0.85 m
Structure Caisson
Voies et aiguillages Peco code 55 and Micro Engineering code 55
Rayon minimum r=25 cm
Pente maximum 6 %
Commande du réseau DCC (Digitrax)

Le plan de réseau

(En cliquant sur le plan vous l'obtiendrez en grand format [70 ko] dans une nouvelle fenêtre).

Le plan du réseau a été largement inspiré par le plan n° 44 (Rockport & South Fork Lumber Co.) Cliquez pour agrandir du livre "101 Track Plans" de Kalmbach Publishing Co. Le plan original a été modifié pour permettre une circulation continue des trains au niveau bas et quelques voies de garage on été ajoutées.

La ligne de l'O&S forme un ovale de voie au niveau bas. A l'avant du réseau se trouve la "gare" et l'interconnexion avec la compagnie d'exploitation de bois. L'arrière de cet ovale est en souterrain et contient une gare cachée (2 voies de garage).

Les voies de la "Possum Ridge Lumber Co." quittent la ligne principale à l'arrière de la scierie pour atteindre le Camp des bûcherons et la zone de chargement, au niveau haut, via une rampe régulière de 6%. A mi-pente, se trouve une voie d'évitement (en cul de sac) pour permettre le croisement des trains.

Le niveau bas contient un certain nombre de voies utilisées par la compagnie d'exploitation de bois (remise à locos, atelier, déchargement des billes de bois, etc...) tandis que quelques voies sont partagées entre les deux compagnies de chemin de fer.

La construction du réseau

Tout d'abord, je voudrais signaler que les dimensions physiques du réseau ont été imposées par l'espace disponible à l'arrière de ma voiture de manière à pouvoir transporter facilement le réseau de/vers les Expos.

La structure de base du réseau est un cadre fabriqué à partir de sapin de 20x80mm (collé/vissé). Le support des voies a été réalisé à partir d'une plaque de contre-plaqué de 10mm découpée "dans la masse" et montée sur des entretoises à partir de la structure de base. Les "montagnes" et diverses pentes ont été réalisées en polystyrene extrudé. La photo de droite montre le réseau peu après le début de sa construction.

La voie est posée sur un support en liège de 2mm collé sur le support en contre-plaqué, puis ballastée. Les aiguillages et la voie (pour la plus grande partie) sont en code 55 de Peco. Les aiguillages electrofrog ont été modifiés (*) pour une meilleure continuité électrique. Les ponts ont été équipés de voie Micro-Engineering code 55 qui est beaucoup plus réaliste à ces endroits où elle est très visible. La voie de la compagnie d'exploitation de bois a été ballastée avec du sable fin (GPP), tandis que le reste du réseau a été ballasté avec du vrai granit (échelle N) de chez Arizona Rock & Mineral.

En raison de l'espace restreint, un certain nombre de bâtiments ont été construits avant de poser la voie de manière à ajuster précisément la position des voies à la configuration des bâtiments. Ce fut le cas de la scierie et du quai de déchargement des billes de bois. De la même façon, l'étang n'a été "creusé" qu'après que la scierie soit construite pour un ajustage parfait.

Les ponts sont de construction intégrale et on été assemblés "sur place" de manière à s'adapter au reste du réseau. Le pont à chevalets a été la partie la plus difficile, ce pont étant partiellement en courbe. La photo de gauche montre cette zone du réseau, en cours de construction.

Après mise en place de toute la voie, le réseau a été câblé pour le DCC. Puis les moteurs d'aiguillages (Tortoise) ont été installés sous le réseau et raccordés à un petit panneau de contrôle (TCO) fabriqué entre-temps.

Ensuite arriva l'étape la plus longue à réaliser dans la construction de ce réseau : la décoration et le détaillage du réseau. Cette opération est décrite en détail dans le chapitre suivant.

Lorsque le décor fut complètement terminé, la caisson supérieur a été construit de manière à donner toute son allure à ce réseau. Le caisson est construit à partir de Medium de 3mm monté sur un chassis démontable. Il est ouvert à l'avant et sur le côté droit et les angles intérieurs ont été arrondis pour un meilleur aspect. Le fond de décor a été peint d'une couleur bleu/gris unie de manière à ce que les visiteurs se concentrent sur le réseau lui-même, plutôt que sur l'arrière-plan. Le réseau est éclairé par deux tubes fluos de 1,20 m de type "lumière du jour". L'extérieur du caisson est peint d'une couleur vert foncé.

Enfin, un support a été construit pour ce réseau de manière à ce que le niveau de base soit à 1,25m du sol. Ce support est un simple cadre fabriqué en sapin de 20x80 mm avec des pieds repliables. Une "jupe" de couleur vert foncé, fixée par du Velcro sur le support ajoute la touche finale.

En tout, ce réseau aura demandé près de deux ans pour sa conception et sa construction, du tout début à la fin.

(*) note : voir les Trucs et Astuces pour plus d'informations sur la modification des aiguillages Peco.

Les bâtiments et le décor

Un bon nombre des bâtiments sur ce réseau sont des kits en bois de Republic Locomotive Works (RLW). Ils ont été conçus à l'origine pour être utilisés avec du matériel à voie étroite (Nn3 ou Nm) et certains d'entre eux ont dû être modifiés pour pouvoir être utilisés avec de la voie normale. Le "clou" du réseau est la scierie (Coon Gap Sawmill de RLW) qui n'est pas un kit facile à assembler puisqu'il a demandé près de 3 mois de construction ; l'intérieur est entièrement détaillé avec toute la machinerie. Les autres bâtiments de RLW sont : la remise à locos (qui a dû être très largement modifiée pour contenir les locos à voie normale), la gare de fret, les réservoirs d'eau, un bon nombre de bâtiments annexes autour de la scierie et un des treuils à vapeurs utilisés dans l'exploitation de bois. Tous ces bâtiments ont été construits avant de commencer la construction du réseau lui-même.
Les autres bâtiments sont de diverses origines (AMB pour l'Hotel and le logement des employés de la scierie, JV Models pour le Camp des bûcherons et Barr Mills pour divers petits bâtiments).
Comme indiqué précédemment, les ponts sont de construction intégrale. Il en est de même pour le quai de déchargement des billes de bois, le mur de soutènement en bois, un treuil à vapeur complet et un autre en cours de construction.

La forêt est constituée en majorité de conifères avec quelques arbres caducs disséminés çà et là. Il y a environ 250 conifères sur ce réseau qui se répartissent en deux catégories : les petits du type "goupillon" (de Heki) améliorés (retravaillés et floqués) et les grands (environ 180) qui sont de construction intégrale.
Les grands conifères qui ont une hauteur moyenne, à l'échelle, de 36 mètres ont nécessité beaucoup de temps pour leur construction puisqu'il faut environ 2 heures par arbre. Alors, imaginez pour 180 ! Les premiers furent construits à partir de kits de chez Canyon Creek Scenics. Pour les suivants, j'ai fabriqué les troncs moi-même et ai utilisé le "feuillage" de Canyon Creek Scenics.
Les différentes étapes pour la construction d'un de ces arbres sont : mise en forme du tronc, insertion d'un clou à la base du tronc (pour le "planter"), peinture du tronc (3 couleurs), découpe et mise en forme du "feuillage" (la plus longue opération), collage du feuillage au tronc, perçage du tronc et installation des branches inférieures et finalement flocage du feuillage (2 couleurs) fixé à l'aide de laque à cheveux.

Toutes les parties visibles en polystyrene ont été recouvertes d'enduit et l'ensemble des terrains ont été peints couleur terre. Les rochers et falaises sont en plâtre moulé dans des moules de Woodland Scenics et teints à l'aide de lavis acryliques. Ensuite, commença la plantation des arbres et le décor du réseau. Ceci fut fait en plusieurs étapes, les arbres étant fabriqué par petits lots (20-30) pour couvrir de petites zones qui furent décorées en même temps. Les sous-bois furent d'abord floqués puis couverts de divers débris, buissons, etc... De nombreuses souches furent ajoutées, certaines d'anciennes coupes, d'autres de coupes plus récentes. A certains endroits, il y a même des champignons qui poussent et de vieux troncs qui pourissent. Les routes furent réalisées à l'aide de sable fin (GPP).

La zone d'exploitation de bois comprend un certain nombre d'arbres abattus sur lesquels les bûcherons s'affairent, une quantité de billes de bois prêtes à être expédiées vers la scierie et un "spar tree" (arbre débarassé de ses branches et équipé de poulies et câbles) équipé de tout son gréement, actionné par deux treuils à vapeur (steam donkeys). Le "spar tree" lui-même a été construit à partir d'un tronc mis en forme et tout le gréement a été réalisé à partir de fil de pêche de 0,2mm, de poulies de chez RLW et de quelques pièces en laiton fabriquée localement. Cette zone est en pleine activité et les bûcherons sont au travail, abattant les arbres, les sciant et en les chargeant sur les wagons spéciaux. Les personnages sont de Woodland Scenics et Preiser.

L'étang où l'on déverse les billes de bois est réalisé en résine epoxy (Cimron). Au départ, il a fallu rendre toute cette zone étanche. Un barrage a été construit en plasticard et les rives en polystyrène extrudé. Toute la zone a été recouverte d'une couche généreuse d'enduit soigneusement appliqué. Puis le fond de l'étang a été peint pour simuler diverses profondeurs. La résine a été légèrement teintée en vert (avec de la terre à décor) et coulée en une seule fois sur une épaisseur d'environ 1 cm. Des billes de bois et des débris furent ajoutée dans "l'eau" avant que la résine prenne. Il a fallu environ 24 heures pour que la résine prenne complètement et plusieurs jours pour qu'elle durcisse. Arrivé là, la scierie et la plate forme de déchargement avaient les pieds dans l'eau. Les rives furent ensuite floquées et des roseaux ont poussé autour de l'étang.

A ce stade le réseau était pratiquement terminé. Il ne restait plus qu'à ajouter des détails, une quantité de détails, particulièrement dans les zones "industrielles". Parmi ceux-ci, on peut voir un treuil à vapeur en cours de construction près de l'Atelier de la Compagnie. Des déchets en tous genres, des colis, de la machinerie sont disposée à divers endroits et de nombreux personnages peuplent ce réseau.

Matériel de traction et matériel roulant

Le matériel de traction de la O&S se compose de deux 140 (Consolidations n° 13 et 37) qui ont été équipées de décodeurs pour fonctionner en DCC.

La compagnie d'exploitation de bois est (bien évidemment !) équipée de Shays de chez Atlas. Actuellement deux Shays circulent sur le réseau et une troisième devrait prochainement rejoindre le groupe. Ces Shays ont été converties au DCC à l'aide de décodeurs qu'il a fallu faire entrer au chausse-pied dans ces locos de petite taille. Elles ont également été converties au chauffage au bois à l'aide d'un rack à bois en laiton, de fabrication maison, qui cache le décodeur.
La "Possum Ridge Lumber Co." possède également un petit "railbus" utilisé pour déplacer les bûcherons entre les différentes zones d'abattage. Cet engin est de construction maison et basé sur le chassis Kato d'un modèle japonais. La superstructure est partie d'un vieux wagon Arnold largement modifié. Il est également équipé pour fonctionner en DCC.

L'ensemble du matériel de traction est équipé de décodeurs Gold Mini de chez Lenz qui sont les plus petits actuellement sur le marché et qui possèdent de nombreuses avancées en terme de vitesse lente et fonctionnement silencieux.

Le matériel roulant (wagons) de la ligne principale est composé de toutes sortes de wagons de marchandises de l'époque, d'origines diverses (Micro-Trains, Atlas, Intermountain...) et d'un seul wagon voyageur utilisé dans les trains mixtes (un vieux wagon Arnold transformé et repeint). Tout le matériel roulant est équipé d'atelages Micro-Trains.

La compagnie d'exploitation de bois utilise une flotte de wagons spécialisés pour le transport du bois, de diverses origines (Micro-Trains, RLW, Alan Curtis Models). Certains wagons très spéciaux, construits dans les ateliers de la "Possum Ridge Lumber Co." pour des besoins spécifiques, peuvent également être vus sillonnant les voies de la Compagnie pour aller là où l'on a besoin d'eux. La plupart de ces wagons sont des kits de chez Model Tech Studios mais le wagon "forge" est de construction intégrale (inspiré par un modèle à l'échelle On3).

Oui ! Nous parlons toujours d'échelle N, ici, au cas où vous en douteriez ou l'auriez oublié !

Projets futurs

Même si le réseau semble terminé, chacun sait qu'un réseau n'est jamais complètement terminé et qu'il y a toujours des choses à faire pour l'améliorer :
Tout d'abord terminer le détaillage de certaines scènes incomplètes.
Puis patiner l'ensemble du matériel roulant.
Puis terminer d'installer l'éclairage dans les divers bâtiments. Certains bâtiments ont l'éclairage installé, mais non connecté. D'autres ne sont du tout éclairés. Le but étant d'avoir l'ensemble des bâtiments éclairés et commandés à partir du pupitre, de manière à pouvoir offrir au spectateur des scènes nocturnes.
Enfin, sonoriser le réseau pour créer une quatrième dimension durant les Expos. L'intention étant d'installer des décodeurs son fixes, synchonisés avec les locos de manière à entendre les locos travailler "dur" sur le réseau. Des sons d'arrière plan pourront également être installés.

Quand tout cela sera réalisé, alors le réseau sera peut-être terminé. Mais, qui sait ?

Electronic Rail Pass

Le "Rail Pass" est une vieille coutume des chemins de fer américains. Lors du démarrage de ce site, Jim Thompson (The Cashaway Valley Railroad) suggéra que nous mettions en place une version Internet de ce "Rail Pass".

Aussi, voici la version "électronique" de ce "Rail Pass" pour la Possum Ridge Lumber Co. :

Cliquez pour demander votre e-pass

Si vous souhaitez obtenir un Electronic Rail Pass de la Possum Ridge Lumber Co., cliquez sur l'image ci-dessus pour en faire la demande par messagerie.

Visite du réseau en images

(Cliquez sur les photos pour les obtenir en grand format).

1. Le long de la voie d'exploitation de bois...

Cliquez pour agrandir Photo : 81 kb

La descente...

Un train de bois venant du Camp n°4, avec la Shay n°7 en tête passe l'embranchement de la voie d'évitement sur sa route vers la scierie...

Photo : 98 kb

Sur le pont

...puis négocie avec prudence le passage du pont à chevalets qui nécessite quelques réparations (quand l'équipe de maintenance trouvera un peu de temps pour s'en occuper)...

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 91 kb

Jonction...

...pour atteindre le bas de la rampe et la jonction avec la voie pricipale. Là, il doit s'arrêter car un train de la O&S est annoncé sur la voie principale.

Photo : 92 kb

Le mur de soutènement

Plus tard, la Shay n°6 commence sa montée vers le Camp n°4, avec une rame de wagons vides, le long de l'immense mur de soutènement construit ici pour arrêter les fréquents glissements de terrain dans cette zone...

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 90 kb

Sur le pont (à nouveau)

...puis traverse à son tour le pont à chevalets, en plein effort sur cette pente qui atteint 6% à cet endroit de la ligne (même avec une rame vide)...

Photo : 88 kb

Camp n°4

...et prend un peu de repos au Camp n°4, après avoir livré ses wagons à la zone de chargement. Là, elle attend pour emmener un autre train de bois en cours de chargement.

Cliquez pour agrandir

2. La zone d'abattage et le Camp des bûcherons

Cliquez pour agrandir Photo : 77 kb

Camp n°4

A cette heure de la journée, le Camp n°4 est tranquille (sauf dans les cuisines), tous les bûcherons étant au travail dans la forêt avoisinante. Une Shay, arrêtée sur la voie principale, attend sa prochaine affectation...

Photo : 85 kb

Camp n°4

...quand, soudainement, un grondement vient troubler cette tranquillité. Il s'agit d'un train de bois en provenance du Camp n°7, plus haut dans la montagne, se dirigeant vers la scierie.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 93 kb

La zone d'abattage

Pendant ce temps, les bûcherons aux compétences variées travaillent "dur" dans la zone voisine d'exploitation de bois, abattant des arbres, sciant les billes de bois et les chargeant sur les wagons de transport de bois.

Photo : 83 kb

Les "donkeys"

Les "donkeys" (treuils à vapeur), leurs opérateurs et leurs chauffeurs, sont en pleine activité, occupés à treuiller les billes de bois à travers la forêt et à les charger sur les wagons...

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 90 kb

Le "spar tree"

...et le "spar tree" participe à cette opération en soulevant de lourdes charges et les déposant sur les wagons à bois, sous la supervision du contremaître.

3. La scierie et ses environs

Photo : 98 kb

La scierie

Un train de bois vient juste d'arriver et s'apprête à déverser les billes de bois dans l'étang de la scierie à l'aide de la grue de déchargement pendant qu'une autre Shay retire un wagon du quai de la scierie.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 86 kb

Dans la scierie

J'ai été autorisé à visiter la scierie où j'ai pu découvrir toute la machinerie nécessaire pour fabriquer le produit fini à partir des billes de bois brutes et observer les employés travaillant dans cet environnement bruyant.

Photo : 83 kb

Derrière la scierie

Un détour à l'arrière de la scierie a révélé la tour qui sert à brûler les résidus de bois et des quantités et des quantités de planches séchant au grand air.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 87 kb

L'atelier de la Compagnie

Ma visite se termine par l'atelier de la Compagnie où un nouveau "donkey" est en cours de construction. Derrière l'atelier, un train de travaux attend de repartir où l'on a besoin de lui, pour toute réparation.

4. La "gare" de Possum Valley

Photo : 91 kb

La gare de fret

Deux employés sont affairés à dégager le quai de la gare de fret alors qu'un train marchandise de la O&S approche. Pendant ce temps un conducteur de camion se repose en attendant son chargement.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 82 kb

La remise à locos

A proximité se trouve la remise à locos de la Possum Ridge Lumber Co. où des mécaniciens sont occupés à faire une réparation rapide sur la Shay n°6. Au premier plan : la sablière et le stockage de "carburant".

Photo : 95 kb

Train mixte

Le jour suivant, j'ai la chance de pouvoir surprendre le train mixte bi-hebdomadaire en provenance d'Eugene déposant quelques visiteurs et une dizaine de bûcherons nouvellement embauchés qui iront, plus tard, rejoindre leur Camp.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 79 kb

Soif !

La loco (la Consolidation n°12 de la O&s) s'est arrêtée au "château d'eau" pour remplir son tender pour le reste du parcours jusqu'au bout de la ligne.

Photo : 89 kb

L'hôtel de Possum Valley

Entre-temps, des bûcherons et des employés de la scierie, pendant leur jour de repos, prennent un peu de bon temps au Saloon local. Un couple de cavaliers s'apprête à prendre un verre, après une longue ballade.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 80 kb

Le "railbus"

Plus tard, le "railbus" de la Possum Ridge Lumber Co." a pris place le long du quai de la gare pour embarquer les bûcherons arrivés le matin et les emmener vers leurs Camps respectifs.

5. Gros plans

Photo : 93 kb

Chemineaux

Un groupe de vagabonds s'est réuni autour d'un feu de bois. Ils discutent actuellement de leur prochaine destination. Bien sûr, ils voyageront sur les trains de fret de la O&S !

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir Photo : 76 kb

Du bon temps au Saloon

Un gars sirote une bière. Un autre ne semble pas en très bon état tandis qu'un troisième est en grande discussion avec une des "Ladies". Les cavaliers observent la scène avant de descendre de cheval pour étancher leur soif.

Photo : 93 kb

Attention aux ours !

Un des plus grands risques pour les bûcherons sont les ours qui rôdent dans les environs. Un couple a été vu près du Camp. Le mâle est dressé sur une souche tandis que la femelle pâture à proximité.

Cliquez pour agrandir

J'espère que vous aurez apprécié votre visite guidée à Possum Valley. Revenez bientôt ! Ci-dessous, quelques videos. D'autres devraient suivre ultérieurement :

Quelques videos

Un convoi de grumes descend de la forêt vers la scierie.

Ambiance nocturne à Possum Valley

Visite des installations de la Possum Valley

Haut
Rural Valley New River Valley

Page réalisée par Jean-Louis Simonet,
Plan du réseau Fabrice Fayolle
Dernière mise à jour : 13/07/2011
© 2005,2011, Jean-Louis Simonet,
Fabrice Fayolle