Les Prototypes

Les lignes touristiques

Les américains sont très attachés à leur patrimoine, relativement récent si on le compare au nôtre. Les technologies font partie intégrante de ce patrimoine et, en particulier, les chemins de fer qui ont été un élément clé de la construction du pays, il n'y a pas si longtemps de cela.

C'est la raison pour laquelle les USA sont probablement l'un des pays au monde les plus prolifiques en matière de chemins de fer touristiques, qui rappellent ce que fut cette grande épopée. Les lignes touristiques sont nombreuses et voient circuler des "vapeurs" de tout âge, aussi bien que des "diesels" qui ont largement dépassé leur espérance de vie.

Pour ma part, je me suis particulièrement intéressé aux lignes à voie étroite du Colorado (3 pieds = 0,91 m) qui prirent naissance lorsque de l'or et d'autres minerais furent découverts dans les montagnes très hautes de cette région, à la fin du 19è siècle. Ce fut une véritable fièvre, à tel point que Leadville, la ville la plus haute des Etats-Unis (alt : 3000m) vit arriver pas moins de 3 compagnies de chemins de fer, toutes construites à voie étroite, pour des raisons de coût, mais avec des prouesses technologiques incroyables, compte tenu de la nature du terrain. La plus connue d'entre elles fut la "Rio Grande", de son vrai nom : "Denver and Rio Grande Western", qui plus tard transforma une partie de ses lignes en voie normale pour s'intégrer dans le réseau des grandes lignes. Pour la petite histoire, la petite "Rio Grande" racheta la grande "Southern Pacific" (en gardant le nom de celle-ci), en 1988 - ce fut David qui avala Goliath - et fut elle-même rachetée par l'Union Pacific, très récemment.

De toutes ces lignes à voies étroites, il subsiste aujourd'hui, entre autres, deux des compagnies touristiques les plus connues aux USA :

  • La "Durango & Silverton" qui, comme son nom l'indique, relie la ville de Durango à celle de Silverton.
  • La "Cumbres & Toltec" qui relie la ville d'Antonito (Colorado) à celle de Chama (New Mexico), en passant par le col de Cumbres (3000m).

Ces deux lignes parcourent des paysages de montagne magnifiques, avec certains passages à couper le souffle et... du matériel d'époque qui, s'il circule sur des voies à faible écartement, n'en reste pas moins impressionnant.

Je vous invite à un voyage dans le monde des trains touristiques américains qui passera bien évidemment par le "Durango & Silverton" et le "Cumbres & Toltec", mais qui vous en fera découvrir quelque autres, au passage.

Cumbres & Toltec RR

Windy Point (Colorado) 07/97

Cumbres (Colorado) 07/97

Cumbres (Colorado) 07/97

Près de Cumbres (Colorado) 07/97

Durango & Silverton RR

Durango (Colorado) 07/89

Durango (Colorado) 10/96

Durango (Colorado) 10/96

Près de Durango (Colorado) 10/96

Quelques autres lignes...

Georgetown Loop Railroad
Georgetown (Colorado) 07/89

Black Hill Central Railroad
Hill City (South Dakota)) 06/94

Grand Canyon Railroad
Grand Canyon (Arizona) 07/97

Heber Valley Railroad
Provo Canyon (Utah) 10/96

White Mountain Central Railroad
Lincoln (New Hampshire) 10/93

Virginia & Truckee Railroad
Virginia City (Nevada) 07/89

Dernière minute... (septembre 1998)


On apprend qu'une des fameuses "Big Boys", la n 4018, devrait être prochainement remise en état de marche pour le tournage d'un film, après 40 ans d'immobilité dans un musée.
Ce géant du rail, une des plus grosses locomotives à vapeur du monde, sinon la plus grosse, est une locomotive articulée du type 2-4-4-2 dont la longueur totale (tender compris) est de 40 mètres, sa hauteur 4,80 m, pour un poids total en ordre de marche de plus de 500 tonnes et une puissance de 7000 chevaux (puissance qui n'a encore jamais été égaléee par une diesel). Elle a sillonnée les voies de l'Union Pacific, dans l'Ouest américain, entre 1940 et 1957 et pouvait atteindre des vitesses de 160 km/h.
La photo ci-dessous montre une de ses "petites soeurs". La taille des personnages donne une idée du gigantisme de cette machine.

"Steamtown" - Bellows Falls (Vermont) 09/75

Top
Amtrak Croisements de voie

Page réalisée par Jean-Louis Simonet
Dernière mise à jour : 04/09/1998
© 1998, Jean-Louis Simonet